L’appel à projet « Partenariats » de la MESHS et le projet ADELP

Mardi 10 juillet 2018

Dans le cadre de son rôle d’accompagnement et structuration de la recherche en sciences humaines et sociales en région Hauts-de-France, la MESHS lance différents appels à projets tout au long de l’année. Ces appels sont financés en partie dans le cadre du CPER ISI-MESHS par le Conseil régional Hauts-de-France. Ils visent à soutenir financièrement les travaux des chercheurs et des enseignants-chercheurs rattachés aux 41 laboratoires régionaux de sciences humaines et sociales affiliés à la MESHS. Dans le cadre de ces appels, les chercheurs sont invités à inscrire leurs projets dans les trois programmes et deux axes transversaux du programme scientifique de la MESHS défini pour la période 2015-2019 :

  •     le programme « Argumenter, décider, agir »
  •     le programme « Travail et création »
  •     le programme « Espaces, qualité de vie et situations de handicaps »
  •     l’axe transversal « Humanités numériques »
  •     l’axe transversal « Épistémologie des SHS ».

 

L’appel à projet « Partenariats » vise spécifiquement à soutenir l’organisation d’activités de recherche qui associent plusieurs chercheurs issus de laboratoires de disciplines différentes. Le lancement de l’édition 2018 s’est clôturé le 14 mai dernier et les résultats viennent d’être annoncés aux porteurs des projets. Neuf projets ont été déposés.

Sept, parmi ceux-ci, ont été sélectionnés, dont voici la liste détaillée : 

 

  • Projet: "AIREA: Approches interdisciplinaires de la recherche et de l’entreprenariat".
  • Disciplines: Histoire, économie et finances, gestion et management.
  • Laboratoire: IRHIS

 

  • Projet: "EITKP: RSE, coopératives, mouvement des communs… penser les enjeux institutionnels de la transition écologique et sociale avec Karl Polanyi".
  • Disciplines: Sociologie, philosophie, économie
  • Laboratoire: CLERSE

 

  • Projet: "EPIRE2: Etudes pratiques et interdisciplinaires des religions établies : croiser les regards, les sciences, les disciplines et les méthodes dans l’étude des religions".
  • Disciplines: Histoire, histoire de l’art, anthropologie, sociale, littérature, études classique, religions
  • Laboratoire: CECILLE

 

  • Projet: "PPP: Plans, plantages et plantations. L’expertise de la plante sur la condition urbaine contemporaine.
  • Disciplines: Géographie, architecture, anthropologie sociale
  • Laboratoire: TVES

 

  • Projet: "VADECP: Variations autour du design, un concept polysémique".
  • Disciplines: Droit, histoire
  • Laboratoire: CRDP-eradp

 

  • Projet: "LICEhand: Liens et coordination pour favoriser le maintien en emploi des salariés présentant un « handicap »".
  • Disciplines: Droit, économie et finances
  • Laboratoire: CRDP-l’ereds

 

  • Projet: APEAC:  "Discours et contre-discours de crise ». Argumentations et politiques économiques austéritaires contemporaines".
  • Disciplines: Linguistique, droit, science politique, sociologie, psychologie, philosophie, économie et finances
  • Laboratoire: CURAPP-ESS

 

Les projets lauréats bénéficient d’un soutien financier de 3 000 euros pour chacun maximum, utilisable sur une période de douze mois. Cette aide financière permet d’organiser des rencontres scientifiques et de financer des missions, notamment internationales.

Les modalités de gestion du financement ainsi que l’ensemble des services proposés par la MESHS sont présentés aux lauréats au cours d’une réunion de lancement de l’appel à projet. Dans le cadre de l’appel « Partenariats », la réunion s’est déroulée le 4 juin 2018. Les lauréats des appels bénéficient en effet d’un hébergement de leur projet à la MESHS : les crédits alloués sont directement gérés par son service financier, des salles sont également mises à la disposition des porteurs de projets pour l’organisation d’évènements scientifiques. L’ensemble des services (médiation, montage de projets, outils numériques, etc.) peuvent être mobilisés en fonction des demandes des chercheurs. Le rôle de la MESHS, structure fédérative de recherche, est aussi de soutenir la communication scientifique autour des événements qui sont organisés dans le cadre des projets lauréats, via son site internet, sa newsletter et les réseaux sociaux. Les équipes de la MESHS mènent également une veille sur les retombées scientifiques des projets afin de valoriser les collaborations interdisciplinaires et internationales qui ont été développées par les chercheurs.

A titre d’exemple, le projet ADELP (« L'analyse de la propagande de la République populaire démocratique de Corée »), retenu dans l’édition 2016 de cet appel, a permis de nouer une collaboration interdisciplinaire entre Natalia GRABAR, chercheuse au CNRS spécialisée en traitement automatique de langues au sein de l’UMR 8163 SAVOIRS, TEXTES, LANGAGE (STL) et Mason RICHEY, chercheur spécialisé en relations internationales à la Hankuk University of Foreign Studies, en Corée du Sud.

L’objet du projet ADELP était d’étudier la propagande nord-coréenne en exploitant des méthodes du traitement automatique des langues (TAL) et les méthodes des relations internationales. Le projet a permis d’analyser une partie du contenu du site internet de l’agence centrale de la presse nord-coréenne (KCNA : Korean Central News Agency, http://www.kcna.us/, site qui n’est désormais plus accessible) pour la période de 1997 à 2015.

Le financement attribué dans le cadre de l’appel « Partenariat » a permis à Natalia Grabar de partir en mission en Corée du Sud et de travailler plus étroitement avec Mason Richey sur ce projet et de préparer d’autres dépôts de projets auprès des agences de financement européennes. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans des articles académiques en français et en anglais. Mason Richey souhaiterait également contacter des bloggeurs de la Corée du Sud, afin qu’ils vulgarisent les résultats ainsi obtenus vers le grand public de manière à créer une sensibilité autour de cette thématique dans la société civile.

D’autres perspectives scientifiques ont aussi été proposées, en particulier l’intérêt d’opérer des comparaisons internationales avec d’autres types de propagandes.

Nous remercions Natalia et Mason pour avoir accepté de discuter avec nous de leur projet, et la MESHS pour le soutien apporté à ADELP et aux autres projets sélectionnés !