Le RNMSH encourage la diffusion du programme 1000 doctorants pour les territoires au sein de ses Maisons

Vendredi 19 avril 2019

La communauté d’universités et d’établissements HESAM est porteuse du programme « 1000 doctorants pour les territoires », destiné à développer la culture de la thèse CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la REcherche) en Sciences Humaines et Sociales, en partenariat avec un organisme public ou une association ayant une action sociale. Jusqu’à présent, moins du 7% des CIFRE octroyées chaque année sont allées aux SHS, un pourcentage trop insignifiant face au potentiel du travail conjoint entre SHS et acteurs publics.

Le RNMSH contribue à la co-organisation de différentes sensibilisations au sein des Maisons (le 19 avril à la MSH Paris Nord, le 13 Mai à la MSH de Dijon, séance qui sera aussi transmise en visioconférence à la MSHE Franche-Compté, le 27 Mai à la MSH LSE) afin que l’équipe-projet d’HESAM puisse présenter ce dispositif et que les acteurs locaux (écoles doctorales, collectivités territoriales et associations) puissent en bénéficier le plus largement possible.

Le programme 1000 doctorants prévoit la collaboration de trois acteurs : un(e) aspirant(e) doctorant(e), une équipe de recherche dans un domaine afférant aux SHS, une entité publique ou une association intéressée par le sujet de recherche proposé ou bien ayant un défi particulier à résoudre impliquant le développement de l’innovation sociale et étant intéressée à recruter un doctorant CIFRE pour travailler à sa solution.

Jean-Luc Delpech, président d’HESAM Université et élu de la communauté de communes du clunisois, explique dans cette interview les enjeux et les bénéficies à embaucher un(e) doctorant(e) CIFRE au sein d’une collectivité.

Concernant la procédure administrative, l’aspirant(e) doctorant(e) devra déposer un dossier à l’ANRT, qui instruit les dossiers CIFRE pour le compte du MESRI tout au long de l’année, en veillant bien à deux conditions. Au moment du dépôt du dossier, il / elle ne devra pas :

  • Être inscrit dans une école doctorale depuis plus de neuf mois ;
  • Avoir être recruté(e) en CDD par le même organisme partenaire de la convention CIFRE depuis plus que neuf mois ;

 

HESAM et ses partenaires actifs dans la promotion du dispositif « 1000 doctorants pour les territoires » ( (l'Association nationale de la recherche et de la technologie, l’Association Bernard Gregory, le Centre national de la fonction publique territoriale et l'Association des Doctorants CIFRE en Sciences Humaines et Sociales ) ont aussi développé et lancé en février dernier une plateforme en ligne pour la mise en relation des trois acteurs concernés (doctorant(e)s, équipes de recherche, organismes publics).

Chaque acteur peut y déposer, après enregistrement, une annonce avec la thématique souhaitée pour une thèse ou un défi particulier à résoudre au sein d’une collectivité territoriale ou dans le cadre des activités d’une association.

Si le dossier reçoit une évaluation positive, l’ANRT finance 14K euros par an pour la mise en place du contrat doctoral, la partie restante (environ 19K euros par an) étant à charge de l’organisme public.

La thèse CIFRE en SHS est une occasion unique pour les doctorant(e)s, qui pourront ainsi développer en parallèle deux langages différents : celui de la politique (en relation à la collectivité territoriale) et celui de la recherche (en relation à leur sujet spécifique) – ainsi que pour les territoires, qui pourront avoir un accès privilégié au travail d’une équipe de recherche.

Les premiers résultats de la diffusion de ce programme sont éclatants : en 2017, 81 collectivités ont déjà bénéficié d’une thèse CIFRE et des nouveaux projets sont déposés au fil de l’eau dans la plateforme informatique de mise en relation. En la parcourant, on trouve différents sujets prévoyant une recherche investie dans le territoire, comme par exemple la mobilité en milieu rural, l’évaluation de l’innovation publique, le développement d’une ville numérique. Le principe à la base de ces idées est toujours le même : un chercheur souhaitant faire une thèse, un territoire spécifique avec des problématiques et de défis à résoudre, un organisme public ou une association prêt à chercher une solution possible avec une démarche de recherche-action en partenariat avec un laboratoire de recherche.

Des programmes similaires existent déjà en Europe (le « Municipal Phd en Suède par exemple) et Hesam Université est aussi investie dans une plus ample discussion et des échanges de bonnes pratiques avec des partenaires européens afin que la culture de la thèse CIFRE en SHS en France, avec son engagement territorial, se diffuse de plus en plus.