Le RNMSH, avant de prendre le train des vacances, tient à vous annoncer les événements de la rentrée. Au programme : numérique, patrimoine, mémoire, archéologie et archives virtuelles. Encore une fois les MSH se distinguent comme lieux ancrés sur leur territoire, au service d’une recherche de pointe en SHS et prêtes à expérimenter et déployer de nouveaux outils !

Nous vous présentons ci-dessous une liste (non exhaustive) d’événements organisés au mois de septembre prochain au sein des différentes MSH, et qui expriment bien le principe des « 5 I » du RNMSH :

La Maison de la Recherche en Sciences Humaines de Caen prépare une rentrée très riche, articulée autour de deux événements principaux :

  • La semaine de la mémoire, du 17 au 21 septembre
  • Le colloque sur la bibliothèque virtuelle du Mont St Michel, du 5 au 7 septembre, un an et demi après son ouverture.

 

La semaine de la mémoire est un événement grand public entamant sa 3ème édition, co-organisé à Caen par la MRSHS et l’Observatoire B2V des mémoires, groupe paritaire de protection sociale. Pendant cette semaine le sujet de la mémoire est abordé sous différents angles grâce à l’organisation de manifestations variées (concerts, ateliers scolaires, conférences, expositions) et l’intervention d’éminents spécialistes (physiciens, anthropologues, historiens, géographes, cognitivistes, journalistes).

Pour lire le programme complet : http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/sites/default/files/filefield_paths/SDM_programmeA5-web.pdf

Le colloque intitulé « Autour de la bibliothèque virtuelle du Mont Saint Michel » vise à faire l’état des lieux des recherches et travaux récents sur l’ancienne bibliothèque monastique. La bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel a été ouverte en avril 2017 grâce à l’étroite collaboration de la MRSHS (pôle Document numérique et office universitaire des études normandes ; USR 3486), du Centre Michel de Boüard (CRAHAM, UMR 6273) et de la ville d’Avranches (bibliothèque patrimoniale d’Avranches et Scriptorial), avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication et de l’Equipex Biblissima.

Elle met à disposition du public et des chercheurs les notices de 205 manuscrits (avec leurs reproductions numériques) et de 1260 volumes imprimés provenant de l’ancienne bibliothèque monastique du Mont Saint-Michel, soit plus de 90 000 images.

Pour s’inscrire au colloque : https://bvmsm2018.sciencesconf.org/

Dominique Hureaux (DH), chargé de communication de la MRSHS de Caen et Marie Bisson (MB), ingénieure en analyse de sources au pôle Document numérique de la même MSH, acceptent de discuter avec nous au sujet des deux évènements.

1. Concernant l'organisation des deux éventements, quel-est le rôle fondamental joué par la MRSH de Caen (ex. proposition du programme, sélection et interaction avec les intervenants, logistique, interaction avec les autres acteurs organisateurs) ?

DH : La MRSH co-organise l’événement avec l’Observatoire B2V des mémoires et de nombreux partenaires. Afin de sélectionner les intervenants, elle avait lancé au mois de décembre dernier un appel à participation, qui a reçu une vingtaine de réponses des équipes internes. En plus, certains intervenants extérieurs à la MRSH ont été directement invités. La MRSH gère donc la programmation et toute action de communication de la semaine de la mémoire. Elle s’occupe aussi de la logistique, des relations presse et de la relation avec le grand public.

MB : La MRSH fait partie du comité organisateur du colloque. Elle est également partie prenante dans toutes les activités de communication, comme la mise en place du site internet du colloque, et dans sa gestion financière. Elle participe donc en première ligne à l’organisation tant matérielle que scientifique du colloque.

2. Quel est la valeur ajoutée d'organiser les événements pendant la semaine de la mémoire directement au sein de la MRSH ? 

DH : La valeur ajoutée repose sur deux points principaux : la mise en relation du grand public et du monde de la recherche et la possibilité d’accroitre la visibilité de la MRSH, en valorisant ses activités.

3. Concernant le colloque sur la bibliothèque virtuelle du Mont Saint Michel, quel a été l’apport de la MRSH dans l'ouverture de ladite bibliothèque en 2017 et quel est le bilan de cette activité après un an et demi ?

MB : Le pôle Document Numérique de la MRSHS a mis en place les méthodes et les outils pour la construction de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, de manière à ce que tous les documents (notices catalographiques comme fac-similés numériques) soient aux normes numériques. Ledit pôle s’occupe aussi de l’hébergement, de la maintenance du site internet et des mises à jour de la Bibliothèque. Depuis avril 2017, le site internet a reçu plus de 20 000 visites. Tous les documents sont en accès libre et ceci contribue énormément à la diffusion des ouvrages et à l’initiation de nouvelles études et recherches sur le sujet.

4. Comment le grand public participera aux deux événements ?

DH : La semaine de la mémoire est un événement 100% grand public. Traditionnellement nous touchons essentiellement des étudiants et des adultes mais nous avons aussi programmé un atelier de sciences cognitives destiné à des élèves de primaire. Nous organisons des événements en journée mais aussi en soirée pour permettre au plus grand nombre de venir. Nous nous sommes associés au Mémorial de Caen, l’un des principaux centres mémoriels européens, pour organiser une conférence sur le centenaire de la Première Guerre mondiale. Cette conférence devrait être retransmise en facebook live sur la page du Mémorial, un moyen de toucher un public encore plus large.

MB : Deux des trois journées du colloque sont ouvertes au grand public. De plus, une exposition sera organisée, au sujet des manuscrits dispersés dans d’autres Bibliothèques. Les ouvrages seront présentés au Scriptorial de la ville d’Avranches (https://www.unicaen.fr/bvmsm/), mais sont également visibles en ligne sur le site de la Bibliothèque virtuelle, dans l’onglet « Expositions temporaires ».

Nous remercions beaucoup Dominique et Marie pour cette intéressante discussion et nous continuons maintenant la présentation des événements de la rentrée des autres MSH.

 

La MSH Paris-Saclay organise une journée Huma-Num le 27 septembre prochain.

Dans le souci de déployer les outils proposés par la TGIR Huma-Num parmi les chercheurs de son périmètre, la MSH Paris-Saclay invite les personnels d’Huma-Num en charge des relations avec les utilisateurs pour une présentation détaillée des services offerts par la TGIR à la communauté des chercheurs. Cette journée sera également l’occasion de présenter les travaux des consortiums de la TGIR et les projets en cours dont elle fait partie.

Pour en savoir plus et pour s’inscrire : http://msh-paris-saclay.fr/journee-huma-num-27-09-2018/

 

 La Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS) organise le 21 septembre un atelier d’écriture de projets européens, afin de permettre aux chercheurs rattachés aux laboratoires de son périmètre d’apprendre les aspects méthodologiques liés au dépôt d’un projet européen dans le cadre des AAP du programme cadre H2020.

Persuadée de l’importance de l’ingénierie pédagogique dans le processus de montage d’un projet de recherche et de demande des financements, la MESHS souhaite aider ses chercheurs et enseignants-chercheurs à se repérer dans le paysage complexe d’H2020, afin de donner des conseils concrets de rédaction sur tous les aspects non proprement scientifiques, pour maximiser les chances de réussite et permettre aux chercheurs de se concentrer sur la partie scientifique de leur projet.

Pour en savoir plus : https://www.meshs.fr/page/atelier_ecriture_de_projets_europeens

 

La MSH Paris-Nord organise le 15 septembre des rencontres grand public dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

Dans la perspective de faire connaître ses activités scientifiques et son bâtiment auprès du grand public, mais également d’être présente sur le territoire de la Plaine St Denis, la MSH Paris-Nord ouvre ses portes aux visiteurs le 15 septembre prochain, avec un programme axé sur la thématique de « L’Art du partage », thème privilégié des journées du patrimoine 2018.

Avec stands de présentation des laboratoires et des structures hébergés à la MSH, mini-conférences, street art, expériences associant musique et perception de l’espace, expositions et visites guidées, la journée européenne du patrimoine s’annonce très dynamique à la MSH Paris-Nord.

Pour en savoir plus : https://www.mshparisnord.fr/event/journee-europeenne-patrimoine/

 

La Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement Claude Nicolas Ledoux (MSHE) lance la première rencontre du cycle de conférences « L’Instant Archéo », qui vise à ouvrir au grand public le domaine interdisciplinaire de l’archéologie, au croisement de sciences humaines, sciences de la terre et sciences naturelles. La première rencontre, qui aura lieu le 18 septembre, est intitulée « Reconnaître et analyser les traces du passé. Nouvelles méthodes d’investigations en archéologie », et sera animé par Matthieu Thivet et Philippe Barral de l’Université de Bourgogne, Franche-Comté.

Pour plus d’informations : https://mshe.univ-fcomte.fr/conferences/l-instant-archeo

 

Enfin, l’appel à communications de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE) pour le colloque « Évolutions, évoluons-nous », est ouvert jusqu’au 15 septembre prochain.

Pour plus d’informations : http://www.mae.parisnanterre.fr/wp-content/uploads/2018/04/appel_comm_coll_MAE_2018.pdf

 

Le RNMSH vous souhaite un bel été et vous attend à la rentrée avec une programmation riche et enthousiasmante !