Les premiers pas de l'atelier valorisation animé par le RNMSH: comment les résultats de recherche sont valorisés au sein des MSH

Mardi 19 juin 2018

Dans le cadre de ses activités d’animation de réseaux, le RNMSH a organisé mardi 19 juin 2018 un atelier avec les chargé.e.s de valorisation ou référent.e.s valorisation des différentes MSH afin de discuter des activités et des projets variés mis en place ou prévus dans un avenir proche au sein des MSH, en termes de valorisation de la recherche en SHS. L’objectif final est celui de produire une cartographie globale des actions de valorisation propres aux MSH (sans décrire de manière individuelle les actions entamées dans chacune), afin d’initier la conception d’indicateurs de valorisation ainsi que de faire circuler les bonnes pratiques dans le RNMSH.

Les participant.e.s ont démarré avec un tour de table de présentation de la conception de la valorisation propre à leur MSH. Ceci a amené à la réalisation d’un méta-plan : à partir des mots-clés énoncés, une matrice de quatre macro-catégories « opérationnelles », pouvant représenter la totalité des actions évoquées, a été proposée. Les quatre catégories peuvent être résumées comme suit :

  • Diffusion/ Transfert de savoir/ Edition/Formation
  • Valorisation directe ou « descendante » (avec une logique marchande propre aux sciences expériemntales)
  • Partenariats/ collaborations/ méthodes de recherche participative
  • Expertise / aide à la décision

 

Le méta-plan ainsi réalisé a donné lieu à trois panneaux (que vous pourrez retrouver dans les photos ci-contre) dans lesquels les chargé.e.s de valorisation ont systématisé les différentes conceptions de la valorisation propres à leur MSH.

 

Les différentes conceptions de la valorisation propres aux MSH : le rôle central de l’innovation sociale

Le dénominateur commun de la valorisation de la recherche en SHS pratiquée dans les MSH est l’innovation sociale, définie avec une terminologie différente : innovation ouverte et participative (MSHB) ; valorisation sociale (MSHS, Poitiers) ; Innovation par l’usage (MSHB) ; valorisation « native » (MSH ParisNord). Ce concept de valorisation implique une étroite collaboration entre MSH et laboratoires et structures qui y sont hébergés, ainsi qu’avec les acteurs locaux de la société civile (associations, collectivités territoriales, organismes publics de nature culturelle - notamment théâtres et médiathèques), avec l’objectif de créer de nouveaux services au bénéfice des communautés de chercheurs et du grand public.

A titre d’exemple, la MSHS de Poitiers cite la collaboration avec le projet FABRICC, groupe de recherche interdisciplinaire dédié aux Industries Culturelles et Créatives (ICC), englobant des entreprises et institutions productrices de contenus culturels dans les domaines de l’image, la culture, la création et les arts numériques. 

Plusieurs événements ouverts au grand public caractérisent la programmation des MSH : la MSH Lorraine organise par exemple un cycle de conférences (Les Conférences des quatre saisons de l’homme) sur les thématiques de l’enfance, l’adolescence, la vie adulte et la vieillesse, conférences ouvertes au grand public. Elle organise également un atelier d’ethnologie et une soirée sur le végétal. La vulgarisation, la médiation et la diffusion des résultats de la recherche sont donc au cœur de l’activité de valorisation des MSH. Ce concept de valorisation traduit une volonté de « mise en lumière » et recherche de visibilité pour les MSH, dans l’optique d’ouvrir aussi les SHS au dialogue avec les autres sciences (MSH Paris-Saclay) et de diffuser les résultats de la recherche en SHS auprès des citoyens, qui peut passer via un contact avec la presse quotidienne régionale (MESHS).

La détection des projets potentiellement innovants, le montage de projets, la veille et l’accompagnement des chercheurs dans leurs activités (dans le domaine du numérique, dans la recherche des financements, …) sont aussi des concepts-clés dans les missions des MSH en termes de valorisation « en amont » de la recherche en SHS (MAE, MSH Dijon, MSH Lyon). 

Le suivi des partenariats avec le monde socio-économique (public et privé) est aussi une activité-clé pour les chargé.e.s de valorisation (MAE, MSH Sud-Est, MSH Toulouse). De plus, plusieurs MSH (MSH Sud-Est, MSH Toulouse) recherchent en ce moment leur modèle socio-économique pour le fonctionnement de leurs plateformes, qui testent différentes formes de prestations. Les SHS peuvent donc être moteur d’une relation avec le monde socioéconomique et participent de plus en plus à des salons d’innovation (InnovativesSHS et autres salons locaux sur le territoire). 

Une logique différente de celle purement marchande est en tout cas spécifique des activités de valorisation des MSH, pour lesquelles le concept de « transfert vers la société » signifie aussi une définition précise des « objets scientifiques » transférés. Les MSH peuvent par exemple être promotrices de la production de films et documentaires (MSH Sud-Est).

L’intérêt pour le développement d’annuaires d’expertises et des compétences (MMSH- Aix, MSH Angé-Guépin) est aussi une conception de valorisation importante présente parmi les MSH. Dans ce contexte, la MMSH-Aix a publié un ouvrage destiné à présenter les classes de métiers possibles pour les lauréats de masters en SHS, analysant les débouchés sur le marché du travail de 14 disciplines. Cette MSH est aussi en train d’élaborer un annuaire d’expertises nominatif de manière à présenter les spécialités des chercheurs de son périmètre, afin de faciliter les relations avec les industriels et autres opérateurs publics et privés. Un projet similaire a aussi occupé une chargée de mission SHS à la MSH Ange-Guépin.

L’édition est enfin aussi considérée comme une activité-clé de valorisation, ainsi que la formation des doctorants et des jeunes chercheurs, par exemple dans le domaine du numérique et du traitement des données (MSH Lyon-Saint Etienne, MSH Lorraine, MESHS, MSH Dijon). Dans ce cadre, la MSH Lorraine a publié un catalogue des ouvrages qu’elle a soutenus depuis 2007.

A la suite de la journée d’atelier, une nouvelle carte mentale, permettant de reprendre les conceptions de valorisation ainsi évoquées, a été élaborée, en reproduisant les quatre macro catégories ci-dessous, représentant les différentes conceptions de valorisation développées au sein des MSH, ayant comme dénominateur commun l’innovation sociale et l’innovation sociotechnique :

  • 1. ANCRAGE TERRITORIALE : Partenariats, Dispositif participatif, Expérimentation sociale
  • 2. VISIBILITE : Diffusion, Médiation/ vulgarisation, Formation
  • 3. PRODUCTION « EN AMONT » : Veille, Accompagnement au montage des projets et aux projets numériques
  • 4. PRODUCTION « EN AVAL » : Expertise, Prestation, Collaboration

 

Le RNMSH animera un deuxième atelier sur la valorisation des résultats de recherche en SHS à la fin du mois de novembre. Nous n’hésiterons pas à vous tenir au courant de ses réflexions ! La question des indicateurs propres aux SHS y sera notamment discutée.

 

Ledit article n'est pas représentatif du paysage globale de la valorisation en SHS des MSH et ne veut donc pas être exhaustif. Il donne visibilité aux différents échanges de l'atelier du 19 juin dernier, auquel 13 MSH ( listées dans le texte en parenthèse à côté de chaque action ) ont participé.