Les premiers pas du réseau de compétences en humanités numériques et information scientifique et technique du RNMSH

Lundi 10 septembre 2018
Type
Le Réseau

Le Réseau National des Maisons des Sciences de l’Homme (RNMSH) a mis en place un réseau de compétences en humanités numérique et information scientifique et technique (HN- IST) qui permet de faciliter le partage de connaissances et l’échange de bonnes pratiques entre les professionnels ainsi que les liens et les interactions entre les MSH. Animé par Odile Contat, responsable d’études documentaires à l’InSHS, le groupe est constitué de personnes ressources actives en IST et en HN dans les différentes MSH. Ce groupe de travail s’est réuni deux fois en présentiel en novembre 2017 et en mai 2018, donnant lieu à des discussions vives et intéressantes et mettant en place leurs premières actions pour la communauté en HN-IST, que nous souhaitons partager avec vous à travers cet article.

Les MSH sont un relais incontournable pour la diffusion de la culture en humanités numériques et un lieu structurant pour l’information scientifique et technique. Lieux de production de contenus et de pratiques numériques dans la constitution des bases de données, le traitement et l’analyse de corpus et la mise en place des plateformes technologiques, les MSH hébergent également des pôles éditoriaux pour la réalisation des revues scientifiques et s’engagent pour le développement et la diffusion de la science ouverte.

Des actions variées ont été organisées par les différentes MSH autour du domaine HN-IST et l’objectif du groupe de travail est d’apporter une réflexion systématisée et cohérente aux résultats ainsi obtenus, afin de mieux les articuler, les rendre visibles et les mettre à disposition de la communauté scientifique et des ingénieurs. 

Quatre thématiques ont été pour l’instant abordées au sein du groupe de travail HN- IST :

  • 1. La constitution d’un portail HAL pour le RNMSH
  • Action portée par Armelle THOMAS, chargée d’information scientifique et technique à la MSH de Dijon, la réalisation d’un portail collectif HAL pour l’ensemble des 23 MSH a comme objectif de promouvoir les publications émanant des projets soutenus ou portés par les MSHS et d’inciter au dépôt de toutes les publications des chercheurs faisant partie du périmètre des MSH. Cette action est une démarche importante dans le contexte de la science ouverte.

 

  • 2. La réalisation d’une cartographie des missions des ingénieurs en humanités numériques présents au sein des MSH
  • Cette action est portée par Sofia Papastamkou et Sara Tandar, ingénieures responsables humanités numériques respectivement à la MESHS de Lille Nord de France et à la MAE de Nanterre. La cartographie, construite à partir d’une enquête menée auprès des 23 MSH, permettra d’avoir une vision structurée des différents profils et missions exercées par les ingénieurs en humanités numériques travaillant au sein des MSH.

 

  • 3. La question de la mise en commun des formations en HN-IST
  • Un recensement des formations, nationales et internationales, organisées au sein des MSH est en cours. L’idée étant de penser ces formations en complémentarité, de partager les expertises et les positionnements et de pouvoir les reproduire ou les co-construire à l’échelle de plusieurs MSH. Le RNMSH souhaite proposer une nouvelle formation en HN-IST et le réseau de compétences est en train de chercher une orientation originale et un public cible potentiel.

 

  • 4. L’articulation entre la TGIR Huma-Num et les MSH
  • Membre du réseau de compétences HN-IST, Elifsu Sabuncu, chargée d’appropriation des services de la TGIR Huma-Num, a eu l’occasion d’expliquer comment la TGIR interagit avec les MSH en tant qu’utilisateurs privilégiés. Huma-Num met en place plusieurs actions pour présenter ses services auprès des MSH. La TGIR se déplace lors du « MSH tour » en visitant en moyenne une MSH par mois et en expliquant comment les MSH peuvent bénéficier des services offerts. Huma-Num organise aussi l’« Huma-Num bar », un accueil ouvert dans les locaux de la bibliothèque expérimentale de la FMSH pendant lequel les participants peuvent poser des questions sur les services offerts par la TGIR. La discussion est diffusée en temps réel sur internet et les notes collaboratives sont accessibles à tous. L’ensemble sera bientôt disponible sur Canal-U.