Nous souhaitons la bienvenue à André TORRE, nouveau directeur de la MSH Paris-Saclay

André Torre, nouveau directeur de la MSH Paris-Saclay, accepte de participer à notre interview afin de nous permettre de mieux connaitre son programme et ses idées pour le futur développement de sa MSH.

Pourquoi avez-vous candidaté à la Présidence de la MSH Paris-Saclay? Qu'est-ce que vous pensez pouvoir apporter à la MSH, avec votre expérience et votre background ?

Je suis à la MSH Paris-Saclay depuis sa création en 2015, en tant que directeur adjoint puis comme membre du bureau. Lorsque Stefano BOSI, l’ancien directeur, a été nommé vice-chancelier des Universités de Paris en février dernier, le poste est resté vacant. Ma candidature a été naturelle et simple, je connaissais bien la MSH, son équipe et son contexte institutionnel, c’était donc logique de reprendre en main le travail initié et développé par Stefano et de le continuer. Cette nouvelle mission a été donc pour moi inattendue mais spontanée.

Dans le cadre de mes missions de directeur, je suis là pour rendre service au collectif et pour prendre du plaisir dans le contexte vivant et stimulant de la MSH Paris-Saclay. Connaitre la richesse et la diversité des chercheurs et des recherches du site est un vrai bonheur !

Qu’est-ce que je pourrais apporter d’intéressant à la MSH en tant que directeur ? Ma pratique quotidienne de la pluridisciplinarité, en SHS et hors SHS, aspect dans lequel je suis moi-même fortement investi depuis vingt-cinq ans maintenant. D’autre part, j’ai une longue expérience de gestion de projets et de collectifs au niveau national ainsi qu’international, ce qui pourra permettre une ouverture à l’international de la MSH Paris-Saclay.

Quel axe de recherche de la MSH vous intéresse le plus parmi celles déjà existants et quel axe nouveau souhaiteriez-vous proposer (le cas échéant) ?

Les trois axes de recherche de notre MSH m’intéressent tous beaucoup. Ils ont été initiés par la précédente direction au moment de la constitution de la MSH Paris-Saclay, du coup pour l’instant la question n’est pas comment ajouter ou changer les axes de recherche existants, mais plutôt comment les faire bien tourner, comment leur permettre de prendre forme et d’interagir entre eux, au sein de la MSH aussi bien qu’avec l’organisation des activités inter-MSH.

Dans ce sens, je perçois vraiment mon mandat comme étant en continuation avec celui de Stefano. Par contre, j’aimerais bien développer non pas un nouvel axe de recherche, mais plutôt une autre ligne directrice qui s’ajouterait aux projets en cours : la réalisation de projets de recherche de plus grande envergure par rapport à ceux qui ont été lancés jusqu’à présent, aussi bien en termes de moyens financiers que de personnel participant. J’aimerais aussi que nous puissions aider des équipes à candidater aux programmes européens H2020.

Quels points forts (au de-là des axes de recherche) souhaiteriez-vous développer pendant votre mandat ?

Je souhaiterais continuer à développer des projets à l’interface des sciences hors SHS : sciences de l’ingénieur, sciences de la vie, et sciences « dures » (mathématique, physique et chimie).

Dans cadre, je souhaiterais que la MSH Paris-Saclay développe en particulier deux points forts : d’une part l’interface avec « l’hors SHS » et d’autre part l’ouverture à l’international. A cette fin, la MSH aura un rôle d’identification des équipes et d’accompagnement pour les candidatures aux programmes H2020.

Comment pensez-vous que la MSH Paris-Saclay s’intègre dans les activités du RnMSH ? Avez-vous déjà envisagé des activités conjointes inter-MSH auxquelles la MSH Paris-Saclay pourra participer (soit des activités déjà en cours soit des nouvelles dont votre MSH pourra être éventuellement l’initiatrice) ?

Paris-Saclay est un écosystème très spécifique, où les SHS coexistent à côté des sciences de l’ingénieur, des sciences de la vie et des sciences dures. C’est pour cela que je pense que la MSH Paris-Saclay peut jouer un rôle primordial dans cette interaction. Comme précisé ci-dessus, je souhaite impulser le développement de projets SHS à la frontière avec les sciences « hors SHS ». Nous sommes obligés de faire ce pas à Saclay.

Concernant les activités inter-MSH, le projet des EMSHA (Editions des MSH Associées) avec la MSH Paris Nord et la MAE de Nanterre vient d’être lancé. Je souhaite continuer à le développer et d’autres projets sont en cours de réflexion pour l’avenir, avec d’autres plateformes. Depuis ma prise de fonction, je m’occupe également de la rédaction de l’évaluation pour l’HCERES. La MSH Paris-Saclay est une structure jeune, qui doit grandir, j’espère donc pouvoir apporter ma contribution en ce sens pendant mon mandat.

Merci beaucoup à André Torre pour le temps passé avec nous. Nous communiquerons par la suite sur les nouveaux projets qui seront réalisés à la MSH Paris-Saclay.