Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Présentation


Depuis 2012, le Réseau comprend 22 Maisons des Sciences de l’Homme réparties sur l’ensemble du territoire national. Il s’est principalement constitué dans les années 1990 et 2000.
Ces Maisons assurent le regroupement, sur un même lieu, de moyens de recherche (humains et matériels) et, pour certaines d’entre elles, d’unités de recherche comprenant des chercheurs issus de l’Université et du CNRS. Ces derniers appartiennent à des disciplines scientifiques différentes et sont encouragés à s’engager conjointement sur des programmes de recherche interdisciplinaires.
Les ressources des MSH émanent de leurs tutelles propres, lesquelles participent ainsi à son ancrage territorial. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et les universités sont les principaux partenaires. Les collectivités territoriales apportent une contribution importante. Les Maisons des Sciences de l’Homme (MSH) peuvent disposer de statut différent : une MSH est constituée en fondation (Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris), une autre en Groupement d’intérêt public (GIP) et une autre encore en association loi 1901.
Le Conseil scientifique du RNMSH assure un suivi de l’activité des MSH, sous l’angle des principes posés par la Charte du Réseau (les « 5 « i »). L’évaluation externe des MSH est effectuée depuis 2007 par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES).
Organisées selon des formules juridiques différentes et avec des profils scientifiques spécifiques, les Maisons des Sciences de l’Homme répondent au même souci de fédérer, structurer et dynamiser la recherche en sciences humaines et sociales.

Mise à jour de cette page : 6 juin 2013