Événements

MSH Sud - Montpellier : la boutique des sciences, Trait d'Union, apporte un éclairage à des problématiques sociétales

Lundi 18 janvier 2021

La boutique des sciences incubée à la MSH Sud -  Montpellier est un tiers-lieu de la recherche : dispositif en mesure de créer du lien entre les acteurs du territoire (publics et privés) qui développent des besoins de recherche spécifiques, et les chercheurs du périmètre fédéré par la MSH, capables de répondre à une demande sociale de recherche.

La boutique des sciences est une plateforme de la MSH, qui offre un service à la société civile.
L'équipe du RnMSH a visité la MSH Sud en début du mois d'octobre et souhaite vous présenter plus dans le détail les missions de Trait d'Union. Cette brève fait donc suite à l’article publié sur notre site en 2018, toujours consultable à
ce lien.

Avec deux chargées de missions dédiées, Raphaëlle Anginot et Manuela Vieira Pak, Trait d’Union accompagne des projets de recherche, dans le domaine des sciences participatives ou « à l’interface entre science et société ». En créant du lien entre les acteurs du territoire, les chercheurs du périmètre de la MSH ainsi que des étudiants de M1 et M2 intéressés à effectuer un stage, Trait d’Union accompagne tout au long leur cycle de vie des projets d’intérêt collectif pour lesquels les acteurs du territoire développent des demande spécifiques, nécessitant de compétences de recherche pour être bien éclairées.

Les missions principales de Trait d’Union sont, de manière schématique, les suivantes :

  • Une co-construction du projet en concertation avec les acteurs du territoire durant une phase plus ou moins longue d’incubation,
  • Un accompagnement méthodologique tout au long du cycle de vie du projet, dans une posture de tiers-veilleur neutre.
  • L’intermédiation entre monde académique et société civile, sur le territoire de Montpellier fédéré par la MSH Sud.
  • La formation des étudiants de M1 et M2 en stage.
  • Le développement de la coopération entre partenaires, rendu possible par la neutralité de l’université, dans des contextes initiaux où les intérêts peuvent être divergents entre les parties prenantes.

Les projets incubés sont de nature et dimension différente et touchent des thématiques liées en particulier à la gestion des ressources communes (naturelles, espaces urbains, espaces ruraux, santé, politiques agricoles), caractérisées par une dimension d’intérêt collectif partagé (développement durable, changement climatique, écologie, agroécologie urbaine, alimentation), et pour lesquelles il peut y avoir, ou pas, des enjeux politiques.

A titre d’exemple nous citons le projet MAPE « Mortalité Aviaire dans les Parcs Eoliens » porté par la DREAL Occitanie et la LPO Hérault (Ligue de Protection des Oiseaux), qui cherche à réduire le taux de mortalité des oiseaux causée par les parcs éoliens en exploitation. N’hésitez pas à visiter le site web du projet nouvellement crée pour avoir plus d’information.